Escarres

Ce sont les personnages âgées qui en sont le plus victimes : leur difficulté à se mouvoir entraîne des escarres. Les soins infirmiers permettant de prévenir et guérir les escarres couvrent un large champ de compétence (nutrition, pansement, hygiène…).

Définition de l’escarre en « langage paramédical »

Altération de l’état cutané dû à une compression des tissus entre deux plans durs : l’os et le support (lit, brancard, fauteuil…). L’escarre peut apparaître en moins de 2h selon les facteurs de risque des personnes. L’escarre atteint généralement les personnes âgées dépendantes, mais aussi les plus jeunes qui ne parviennent pas à se mobiliser seul.

Les 4 stades de l’escarre : soins infirmiers complexes

Le dernier stade peut arriver très vite si rien n’est fait : il existe divers soins pour enrailler la progression de l’altération de la peau.
  1. Rougeur : érythème persistant, parfois douloureux.
  2. Phlyctène : séreuse ou composée de sang. On confond trop souvent la phlyctène de sang séché avec une nécrose.
  3. Ulcération : la plaie atteint les tissus, pouvant aller jusquà l’os.
  4. Nécrose : les tissus sont noirs et sans vie.
Bien évidemment, l’idéal est d’agir en prévention : il ne suffit pas de pratiquer l’effleurage ou d’alterner les positions. Bien d’autres facteurs entre en compte, découvrez-les dans nos fiches techniques de soins infirmiers.