Hygiène

L’hygiène n’est pas le sujet favori des étudiants en soins infirmiers… Pourtant, leur future carrière dépend de leur maîtrise et de leurs connaissances en termes d’asepsie.

Actes soignants : les règles d’hygiène de base

Certes en théorie, un soignant qui connaît sur le bout des doigts les bases de l’hygiène devrait ne pas rencontrer de souci dans les soins infirmiers. Cependant, lorsqu’on travaille longtemps dans un service, on est confronté à des changements de protocole, de nouveaux outils et produits auxquels les techniques de soins infirmiers doivent s’adapter. Le lavage des mains à beaucoup évolué depuis l’apparition de la SHA, et pas qu’en bien… Encore une fois, pour un soin infirmier optimal à tous niveaux il faut un soignant qui sache se remettre en question en permanence : il n’est pas question de se blâmer lorsqu’on ne fait pas ce qu’il faut, mais d’aller toujours d’aller de l’avant.

Des fiches de soins infirmiers parfois trop isolées

En effet, on offre aux étudiants sur le web et dans les manuels, des fiches de soins toutes prêtes : il « suffit » de les apprendre pour être au point. Et bien non, car en cas d’imprévu, une situation d’urgence ou pour le moins inattendue le soignant qui a appris « bêtement » ne parvient à s’adapter pour conserver une hygiène la plus absolue possible.
En mettant les fiches techniques destinées aux infirmiers et étudiants en lien avec d’autres domaines, on invite à la réflexion, au raisonnement. Par exemple, l’usage des gants paraît simple et suffisant pour se protéger des transmissions de germes, pourtant, ils sont si mal utilisés que l’effet est parfois inverse…